Mike Scythe

Mike Scythe

99.00

Illustration by Mike Scythe from Montpellier, France.
Laser engraved by Le Shape on an uncoloured skateboard. 

You can choose on which shape you want this design !

Shape:
Quantity:
Add To Cart

CHOOSE YOUR SHAPE

skateboard shapes

5 questions à Mike:
 

→ Quel est ton univers artistique ?

Je ne pense pas pouvoir le décrire avec grande précision, il évolue au jour le jour, et se compose de ce que j'aime tel que l'ésotérisme, la géométrie, les runes, le tatouage et la gravure, parmi tant d'autre... Il se compose aussi du vécu, des sensations, mais essentiellement, j'ai toujours un message caché dans mes motifs, un sens, visible pour celui qui s'interroge. 

Enfin, je suis inspiré par beaucoup de milieu, dans le sens où, chaque chose que tu vois, peut être réutilisée d'une façon différente, un peu comme quand tu te balades avec ta planche, que tu observes, et que tu vois des spots de partout, des possibilités de tricks ... Je pense que le skateboard, qui me berce depuis mes 8/9 ans, (les premiers Tony Hawk sur la PS1, l'univers musical et graphique qui en découle, les tattoos que tu pouvais rajouter sur tes persos dans les Underground) définit aussi mon univers. Quelque part entre les graphismes de Powell et le côté brutal de Deathwish... 



→ Comment définirais-tu ton style graphique ?

C'est une question délicate, je me laisse vraiment porté par mon crayon, ou ma machine. Plus le temps passe, et plus je mélange des proportions réalistes, avec des ombres simplifiées par différents codes graphiques. Je procède plutôt comme le tatouage néo-trad, des lignes franches de contours, et fines pour les détails, avec un travail ensuite graphique sur l'intérieur de motif. Du moment que c'est sombre, et contrasté de noir, avec quelques petites "bulles" blanches que je prends plaisir à laisser partout dans mes dessins et tatouages, c'est bon pour moi! 


→ Quel est ton rapport au skate ?

J'ai skaté pendant 11 ans, jusqu'à mon AVC en fait, je n'ai pas eu le choix que d'arrêter. Je ne serais jamais assez reconnaissant envers ce milieu dans lequel j'ai grandi, qui m'a façonné, et m'a certainement empêché de partir en vrille. Le respect des valeurs, être dans un milieu avec ses codes... le tatouage me rappelle souvent le skateboard, mais n'est pas aussi convivial et bon-enfant, malheureusement. Je reste en contact avec les skateparks du mieux que je peux, en roller, tranquillement pour ne pas me blesser, et je continue à fréquenter le milieu, je dessine aussi des motifs pour une marque française de fingerboard je sais pas si ça te parle? Enfin, des planches vraiment à l'échelle, un travail du bois avec de la marqueterie minutieuse, c'est une collab' bien fun avec lui aussi (Genius Decks). J'illustre aussi des tshirts d'une marque éco / ride, qui est née dans le sud il y a peu, Xtrem Green qui tente d'insérer des notions de ride écologique, avec des produits plus locaux, ce qui m'a tout de suite séduit !
 

→ Comment tu vois le lien entre ton art et le skate ?

Je me suis spoilé tout seul plus haut. Ils sont étroitement liés, car tout deux font parti de moi, et me forment ! Toutes les vidéos visionnées comme la Almost Round (2,3) et les codes graphiques du milieu ne sont jamais sortis de ma tête à vrai dire ! Les Sugars toutes les semaines à la maison, j'ai commencé tôt à redessiner des motifs de planches, a peindre les miennes, celle de mon frère et des potes ! La partie créatrice est venue de là aussi, vers 12 ans, j'avais inventé ma propre marque, du moins sur papier, mais les idées étaient là, et l'univers y a pris racine je pense, tu vois, je me souviens bien du logo Blind, avec la faucheuse. Je le dessinais déjà petit, partout, à l'école, sur mes cahiers... le côté sombre avant l'heure ! (ahah)
 

→ Comment t’as envisagé la collaboration avec Le Shape ? Pourquoi ce dessin ?

Si je me souviens bien, on s'est contacté via Instagram pour discuter de nos projets respectifs, je crois que t'étais tombé sur mon compte, un truc du style. Et du coup, le courant est bien passé en discutant, et le projet forcément ne pouvait que me plaire, l'attitude et le côté hyper handmade, en france, et avec passion, j'ai adhéré ! Donc tu m'as parlé du concours Facebook que tu organisais, pour que je présente un dessin que tu avais repéré sur mon compte, et j'ai décidé plutôt d'en créer un pour Le Shape, plus étroit, avec un petit message caché. Le crâne avec le logo dans le front, c'est un classique chez moi, c'est plutôt une façon de montrer le côté étroit entre ce qui restera, à la fois la trace que nous laisserons derrière nous, notre impact, et ce qui nous caractérise, pour moi Le Shape, à te lire, c'était ça. Un projet gravé (et de gravure en plus) avec l'intention de faire quelque chose avec un impact différent, en plein dans le mille.
Une combinaison étroite, entre le skate et l'art, une planche qui sacrifie quelques grammes de son bois pour obtenir un côté artistique immuable. Comme le tatouage en fait, le but de ce dessin, c'était de tracer une parallèle entre nos univers, tout est fondu l'un dans l'autre, lié, se complète et donne une esthétique globale, et en fond, sobrement, une flèche noire. Parce que, une fois pour toute, je pense que ce sont deux milieux qui vivent ensemble, dans une direction commune et similaire. 

Suis le tour du monde en tattoo truck de Mike et Melissa Scythe sur Facebook ici !

 
Mike Scythe tattooing
Wolf tattoo by Mike Scythe