Tom Cochien

Tom Cochien

125.00

Illustration by Tom Cochien from Angoulême, France.
Laser engraved by Le Shape on an uncoloured skateboard. 

You can choose on which shape you want this design !

Shape:
Quantity:
Add To Cart

CHOOSE YOUR SHAPE

skateboard shapes

5 questions à Tom Cochien :
 

Quel est ton univers artistique ?

J'aime créer des ambiances. Que ce soit par le dessin, la musique ou la vidéo, j'essaie de créer un univers cohérent. Et avec les technologies actuelles, c'est même possible de mélanger toutes ces pratiques, que ce soit avec des gifs ou des clips animés ou des BD en html. Je m'intéresse aussi aux collages divers, comme les samples en musique ou en utilisant diverses photos pour dessiner des trucs plus ou moins cohérents.
 

Comment définirais-tu ton style graphique ?

Faisant principalement la BD, mon style est influencé par les classiques de ce medium. Je suis plutôt mauvais en dessin réaliste, donc je dessine des monstres et des perspectives tordues.
 

Quel est ton rapport au skate ?

Je ne suis que très peu sportif, mais je peux néanmoins intégrer le skate aux différentes pratiques physiques que j'ai pu faire. J'aime les sports de glisse, mais étant un peu un papi dans l'âme, je préfère le ski.
 

Comment tu vois le lien entre ton art et le skate ?

J'ai décoré ma première planche vers l'âge de 14 ans, à l'acrylique. Ne sachant à l'époque ni peindre, ni sortir d'une session de glisse sans un bras ou un genou en sang, j'ai un peu laissé ça de côté par la suite. J'ai été cependant assez influencé artistiquement par mon skateur préféré : Bart Simpson.
 

Comment as-tu envisagé la collaboration avec Le Shape ? Pourquoi ce dessin ?

En ce moment, mes thèmes de prédilection sont les filles à poil, le bondage et les trucs satanistes. J'ai pris en compte la technique de la gravure, en m'inspirant de vieilles images avec plein de petits traits. J'ai essayé de garder une forme verticale pour le dessin, en empilant divers éléments et en réussissant pour la première fois à dessiner un Pazuzu correct.

 

Par ici pour en voir plus sur le travail de Tom.

Tom Cochien