Interview d'Anna - La mauvaise herbe

C'est sans doute la plus roots des mannequins, qui sillonne Paris en planche et c'est une de nos premières clientes, j'ai nommé Anna. Après plusieurs mois, on l'a retrouvée sur un toit pour lui poser quelques questions.

Salut Anna, commençons par le commencement, est-ce que tu peux nous raconter comment tu t'es mise au skate ?

Ca fait maintenant 4 ans que je m'y suis mise, la première année où je suis arrivée à Paris on m'a offert pour mon anniversaire une mini Penny. J'habitais à Bercy et je me suis donné la mission d'apprendre le skate en faisant toute la route du retour depuis République en roulant. C'était plutôt pas mal de commencer avec cette planche, ça t'apprend à bien positionner tes pieds. Après j'ai rencontré un pote qui fait pas mal de longboard, j'ai commencé à en faire et là j'ai compris que la Penny c'était beaucoup trop petit.

Et donc t'as enchainé avec notre cruiser...

Ouais et pour moi c'est le meilleur format, ni trop grande, ni trop petite, super stable, elle fait la même largeur que mon longboard donc j'ai les même trucks et c'est parfait pour rouler. C'est l'entre deux par rapport à la Penny et au longboard, je trouve que c'est la planche parfaite en ville avec laquelle tu peux tourner entre les gens et tracer. J'ai mis des roues assez grosses, tu peux passer des trottoirs à route tranquille.
Je fais pas de figure, c'est pas mon délire, j'adore me balader partout, tracer, aller vite, avec la musique dans les oreilles c'est jouissif ! Je connais toutes les routes, tous les trottoirs de mon quartier ! 

Pas trop la guerre avec les voitures ?

Oui je m'engueule souvent avec les gens parce qu'ils aiment pas les skates. J'aime bien leur mettre la pression un peu, à Paris des fois les gens sont CHIANTS. Ils se disent que t'as pas le droit de skater alors que c'est exactement comme les vélos. Et ce que j'aime encore plus par rapport au vélo c'est que tu peux vraiment passer partout ! Si à la rigueur t'es coincé entre un scooter et une voiture, tu prends ta planche à la main et hop tu passes devant ! Plein de fois ça m'arrive d'aller plus vite qu'eux, tu passes du piéton à la route, j'adore !

Pour revenir à la partie personnalisation, tu te rappelles un peu comment ça c'était déroulé ?

J'avais pu venir vous rencontrer à l'atelier et du coup voir la machine, ses possibilités. Tu peux essayer tout plein de chose et je t'ai envoyé cette photo. Je me suis dit que ce serait intéressant parce qu'il y a des feuilles au premier plan et d'autres dans l'ombre, il y a un délire de profondeur qui marche et j'adore les plantes !
Et pour le dessous, on a repris le logo du Shape avec un "pour Séraphie"; ça me fait trop plaisir, je me dis que c'est MA board ! Tu vois pas ça ailleurs. Dans le quartier les gens ont l'habitude de me voir passer en planche, que ce soit avec les courses ou le linge et je me dis que ça craint pas de la laisser dans le hall par exemple. Je crois que personne n'oserait la prendre, même si tu la laisses chez toi, un beau jour quelqu'un dira "c'est pas la board de l'autre ? T'as pas honte ?".

Et le fait qu'avec la gravure laser on ne peut faire recréer les couleurs de la photo, ça ne t'a pas dérangée ?

Pas du tout, avoir juste le noir et le bois, c'est un côté brut que j'adore. C'est discret. On reconnait que ce sont des feuilles de cannabis mais c'est ni prétentieux, ni too much. 

Si tu pouvais faire une nouvelle planche, ce serait quel graphisme ?

J'aimerais bien faire un truc sans couleur. Quelque chose de fin avec de l'ultra détails tout le long ce serait chanmé.

Genre ça ?

Oh mais ouais !! Magnifique, c'est exactement ce que j'aimerais je t'avoue.

Le mot de la fin ?

Bin ce que je remarque c'est qu'il y a plein de gens qui me disent "ah c'est trop cool, j'ai envie d'essayer" mais y en a peu qui se chauffent. Y a une mode avec le skate, mais c'est que les motivés qui restent. Les gens ont souvent la flemme, mais ceux qui passent le cap...

...C'est pour la vie !

C'est clair ! La phrase de fin (rires)

A toi de jouer !

Aurélien