LE SHAPE X Thomas peltier

wallie carrénb.jpg

Thomas Peltier, artist from Montpellier, France.


LASER ENGRAVED GRAPHIC


 
 

5 questions à Thomas peltier:

 

Quel est ton univers artistique ?

Je suis un pur produit de la culture skate. Des mecs comme Jim Phillips, Courtland Johnson, ou tout simplement des marques comme Spitfire, Creature, Deathwish, Toy Machine, Antiz, Real, Polar (etc) m'ont toujours rendu fou et à la foi rêveur de faire un jour le même travail. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé à faire des études dans les arts graphiques. Mais je suis comme une éponge, je m’intéresse à tout et essaie sans arrêt d'en tirer le meilleur à ma sauce (musique, photo, art brut, pop art, impressionnisme, collage etc).

 

 

Comment définirais-tu ton style graphique ?

Je suis assez impulsif, j'adore explorer les techniques et varier mes thèmes. J'adore réfléchir à la hiérarchie des éléments, la mise en page d'une affiche par exemple. J'aime me lancer des défis, casser les codes, mélanger un max de technique tout en restant simple et efficace. Le plus dur c'est de trouver l'idée, l’exécution après c'est du gâteau du moment que j'aime le sujet je vois plus le temps passer.


Quel est ton rapport au skate ?

Ça doit faire environ 7 ans que je skate. Chez moi y'a ni vagues, ni montagnes, alors je me suis vite tourné vers le skate. J'ai toujours été un peu casse cou, je crois que c'est à force de regarder des trucs comme Malcolm ou Jackass que j'ai commencé. Maintenant on peut dire que j'ai un style plutôt "Thrasher" à fond et avec du gros punk rock haha. Et malgré un bon paquet de blessures, le skate est devenu (au delà de la pratique) nécessaire voire vital pour moi.
En résumé, le skate c'est un mode de vie, tout tourne autour du skate depuis que j'ai touché une planche.

Comment tu vois le lien entre ton art et le skate ?

Personnellement, je ne vois pas l'un sans l'autre. Je puise mon inspiration dans mes passions, et le skate en est une majeure. Même dans du graphisme "pur" ou des trucs qui n'ont rien avoir, je m'inspire souvent du skate, de son univers, de cette énergie punk et insolente.


Comment t’as envisagé la collaboration avec Le Shape ? Pourquoi ce dessin ?

La gravure et le travail du bois me fascinent. Avec ce thème religieux version skate, j'ai direct pensé au Shape. Car quoi de mieux qu'une planche comme support de gravure pour représenter une scène biblique modifiée ? C'est tout simplement parfait !

 
 Autoportrait

Autoportrait